Editorial

C’est la rentrée !

Ça y est, après quelques temps de repos l’église, c’est à dire chacun d’entre nous allons reprendre notre marche en avant.

Je voudrais vraiment encourager chacun, à rester fidèle à Dieu et à Sa Parole, à rester attachés à la Sainte et Saine doctrine!

Cette Doctrine donnée par les Apôtres remplis du St-Esprit est aujourd’hui plus que jamais attaquée, renversée, bafouée et détruite.

Non seulement par le non croyant, car cela on le comprend, mais plus encore par nos propres églises, dans notre propre mouvement si chéri.

Les hommes auront la démangeaison d’entendre des choses agréables …

Eh bien nous y sommes !

Je remarque avec tristesse et effroi que la mondanité, la légèreté et les fausses doctrines deviennent maintenant choses courantes au milieu de nous.

On envoie nos jeunes dans des « camps d’été » où ils vont retrouver ce qui se fait dans le monde mais sous couvert du christianisme !

Danses, musiques, cris, on exprime notre louange à Dieu en imitant le monde et comble de tout cela, de cette atmosphère voulue par l’homme, on nous fait croire que c’est l’œuvre du St. Esprit.

J’en ressens une profonde tristesse. Notre Seigneur est-Il d’accord avec ces pratiques ?

Lui qui n’a cessé de nous dire de nous éloigner du monde, de ne pas imiter le monde !

« N’aimez pas le monde ni les choses qui sont dans le monde ! »

Malheureusement ce qui se fait dans le monde se retrouve dans les églises.

Bien sûr que cela plaît !

Mais gagne-t-on des âmes ou faisons-nous des adhérents ?

Quand il m’arrive de regarder sur les réseaux sociaux le comportement et les paroles de certains chrétiens et leaders …

Je pense de plus en plus que l’on se moque de Dieu et que l’on se sert de l’évangile pour se mettre en avant et faire le buzz.

Le respect, la tenue dans l’église, la doctrine bafouée par la psychologie mise de plus en plus en avant, Le ministère que l’on donne maintenant aux femmes qui devient plus important que celui des hommes !

Et Dieu dans tout ça ?

Et la consécration, la croix, l’engagement, la piété, que faisons-nous de ces choses essentielles ?

Nos églises ferment de plus en plus le dimanche après-midi …Pourquoi ?

L’Évangile libérateur n’est presque plus prêché et a laissé la place à un message fade, sans croix ni repentance rempli de psychologie et autres…

Mes frères et sœurs, je m’oppose fermement à toutes ces pratiques anti Biblique.

Je sais que plus ça va et plus ça ira en empirant. J’en suis conscient, mais ce mouvement est celui dans lesquels je suis né spirituellement et j’y suis fortement attaché.

Je suis très inquiet de voir dans quelle direction il se dirige.

Mais je veux avec vous rester d’aplomb, solidement ancré en Jésus.

Les églises peuvent malheureusement se détourner des anciens sentiers, mais ensemble veillons à y rester chaque jour.

Je suis triste, car beaucoup qui pensaient comme nous, ont préféré quitter notre mouvement.

C’est dommage car nous sommes de moins en moins nombreux à faire face.

Je fais et je ferai toujours partie de ceux-là.

Cette année, ensemble recherchons la sanctification, la consécration, ayons toujours l’esprit de la croix, restons sur la bonne doctrine. C’est cela dont nos églises, nos enfants, nos jeunes et nos familles ont besoin.

L’église n’est pas là pour s’amuser ou amuser la galerie, elle n’est pas là non plus pour faire du social à outrance afin d’être bien vue par les autorités !

Elle est là pour refléter Christ et sauver des âmes de l’enfer !

Mes bien-aimés, les temps sont difficiles mais Jésus nous l’avait dit. Allons de l’avant, rejetons cet esprit de l’anti Christ et vivons unis, dans la sainteté, ayant en nous le désir de voir des âmes sauvées. Que nous puissions baptiser de véritables disciples et non pas des membres d’un club pseudo spirituel.

Nous ne sommes pas les meilleurs, loin de là, mais faisons tout pour Lui plaire.

L’apôtre pouvait dire :

« Si je cherchais à plaire aux hommes je ne serais pas serviteur de Dieu … »

À méditer !

Que Dieu nous bénisse ensemble au service du Maître.

« Ainsi parle l’Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes !  Mais ils répondent : Nous n’y marcherons pas. »

Pasteur Alain MADOZ.